Mon dernier l’express dimanche

J’ai préféré ne pas écrire d’édito dans ce dernier numéro. Car ne voulant pas prendre le risque de voir une phrase, peut-être anodine ou ayant un tout autre sens, être interprétée à l’aune de mon départ de la rédaction en chef de l’express dimanche, ce samedi.
A la place, voici quelques clichés de l’équipe peu après le bouclage. Au delà de mon départ quelques changements « physiques » vont également intervenir dans le fonctionnement du staff de l’express dimanche dans les jours à venir. Mon départ coïncide donc aussi avec la fin d’une ère et d’un certain mode de fonctionnement.
Il y avait donc beaucoup d’émotion, contenue dans la plupart des cas, au sein de l’équipe hier soir. Elle va terriblement me manquer. Mais ainsi va la vie (professionnelle)…

Voici le texte que j’ai posté hier matin sur Facebook et sur mon compte  Twitter.
L’émotion est bien évidemment au rendez-vous. Je signe aujourd’hui mon dernier l’express dimanche.Je sers cette publication depuis le 20 novembre 2002. En tant que journaliste, puis successivement responsable des rubriques économie et politique. Pour ensuite en être le rédacteur en chef adjoint début 2006 et rédacteur en chef depuis début 2008. Au sein de La Sentinelle et dans mon cocon de l’express dimanche, j’ai côtoyé de nombreuses personnes qui sont devenues, pour beaucoup d’entre elles, de bons amis voire des intimes. Leur sourire quotidien me manquera…Au-delà de tout, j’ai apprécié la solidarité et la loyauté sans faille de mes collaborateurs. Ainsi que le soutien et les conseils, parfois très paternels, de mes aînés. Je quitte cette belle entreprise certes avec tristesse mais certainement aussi avec la fierté et la satisfaction d’avoir toujours travaillé, avec mon équipe, de la manière la plus sincère possible avec les moyens humains et matériels à notre disposition.Dès ce dimanche, je vais prendre un petit mois pour respirer, m’aérer l’esprit et préparer la nouvelle étape de ma carrière. Au delà de la pêche et de la guitare, s’il y a bien une chose en laquelle je crois avoir une petite expertise, c’est le journalisme. Je ne vais donc pas disparaître de la circulation. Mais en quelle qualité et à quelle fonction vais-je réapparaître ? J’espère vous le dire bien assez vite.Pour terminer, parlons-en, justement, de VOUS. Un aîné pour qui j’ai le plus grand respect m’a répété depuis des années que « le bon journaliste est celui qui est lu ». Je crois savoir que durant ces 11 années passées à l’express dimanche, j’ai été lu. Puis que mes écrits m’ont valus aussi bien des mots d’appréciation et d’encouragement que des critiques virulentes – parfois justifiées, parfois non. J’ai grandi et j’ai appris en me nourrissant des deux. J’en suis profondément reconnaissant envers vous, les lecteurs.Merci encore et à très bientôt.

Publicités

4 responses to “Mon dernier l’express dimanche

  • Cara

    Quel dommage, j’appréciais beaucoup vos éditos… Je vous souhaite une bonne continuation

  • Hootesh

    Cher Rabin
    Je ne ratais jamais les edito de JCL dans l’express les dimanches, et depuis j’en ai pris l’habitude chaque dimanche. Et ainsi j’ai pris plaisir a te lire et a t’apprecier et je ne ratais jamais ton edito les dimanches. Mais malheuereusement dimanche dernier il n’y avait plus de l’express dimanche dans la boutique chinois du coin. Ce n’est qu’aujourdh’hui que j’apprends ton depart. Je ressentirai un vide les dimanches. Mais come tu le dis, tu vas continuer a ecrire , j’en suis sur et tu nous feras le bonheur de partager tes reflexions ( avec lesquelles je ne suis pas toujours d’accord). Je termine sur une note un peu philosophique , si tu le permets. Tu ne peux decider de l’avenir mais tu peux choisir de ne pas regretter le passe et de forger ton avenir a partir de tes experiences du passe et en saisissant les opportunites qui se presentent a toi. Tu as un bel avenir devant toi, ne reste pas sur le passe meme s’il est tres glorieux. Move on…

  • Rabin

    Merci Cara et Hootesh pour ces mots gentils.
    L’avenir parait excitant. 🙂

  • mauritianinmauritius

    Je ne te vois pas au Défi mais tu ne lui ferais pas de mal, bien au contraire ! Certes, nous ne nous connaissons pas personnellement mais je suis convaincue que tu apportes une bouffée d’air frais partout où tu poses ta plume. J’ai pris et je prends toujours beaucoup de plaisir à te lire, qu’il s’agisse de tes éditos ou de tes posts sur WordPress. Je pense sans prétention que je peux le dire : oui, tu es ce bon journaliste, celui qui est lu. Bonne continuation et à très bientôt dans les colonnes de je ne sais quelle publication au papier glacé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :