Du sens des responsabilités

Passé le choc des premiers jours, la population s’est vite mise à chercher des coupables à la suite des tragiques événements de samedi dernier. Si aucun procès n’a encore démarré, la liste des suspects susceptibles d’avoir une part de responsabilité directe ou indirecte dans la mort de onze personnes lors du Samedi Noir est déjà longue.

Elle commence par le citoyen lambda. En effet, il ne faudrait pas qu’il s’en tire à si bon compte. Car depuis dimanche, le pays s’émerveille devant l’élan de solidarité exemplaire qui conduit des milliers de Mauriciens à affluer sur les lieux sinistrés pour aider les victimes des inondations. Or, si l’esprit de solidarité était au rendez-vous, il faudrait également se demander si, quelque part, des milliers de citoyens n’ont pas choisi d’aider les victimes par acquit de conscience.

A bien y voir, de nombreux coupables en puissance arpentent nos rues en ce moment. Ce sont aussi bien ceux qui jettent nonchalamment la feuille enveloppant leur dal puri sur un trottoir de Port-Louis que les personnes qui trouvent normal de balancer un vieux frigo dans un cours d’eau ou encore d’étendre leur habitation jusqu’à empiéter sur la berge d’une rivière.

De même, on peut choisir de ne se concentrer que sur les plongeurs du Groupe d’intervention de la police mauricienne qui sont devenus, depuis samedi dernier, les « National Heroes », comme les pompiers de New York lors des attentats du 11 septembre 2001. Mais ce serait décerner une médaille de compétence à la police tout entière. Alors que les milliers de personnes bloquées sur les routes samedi dernier, et se sentant en danger de mort dans beaucoup de cas, retiennent surtout un sentiment d’abandon total de la part des hommes en bleu.

Ce sentiment est vif à l’égard du commissaire de police. Dhun Iswar Rampersad, au lieu de projeter une image rassurante des forces de l’ordre en étant présent sur le terrain et dans les médias, a préféré déléguer cette tâche à son adjoint. C’est ce qui explique dans une certaine mesure pourquoi, une semaine après les événements et malgré les explications du Premier ministre sur l’action de la police lors du samedi noir, les Mauriciens se souviennent toujours de l’angoissante absence des policiers aux lieux les plus décisifs ce jour-là.

Sous cette pluie battante, que la station de Vacoas avait apparemment prévue… mais tardivement, de nombreux Mauriciens se sont également interrogés sur l’efficacité et la fiabilité de nos services météorologiques. Vendredi, l’occasion nous a été donnée de constater que cette discipline est loin d’être une science exacte. Car malgré les prévisions de la météo britannique, corroborées ensuite par les services locaux, le pays n’a connu aucun épisode de pluie torrentielle.

Pov

Mais ce n’est en aucun cas un argument valable pour dédouaner les responsables locaux de la météo. Qui ont péché sur plusieurs fronts. D’abord, en ne se reposant pas suffisamment sur la collaboration avec leurs voisins réunionnais – mieux équipés – pour affiner leurs prévisions. Ensuite, en sombrant dans une torpeur coupable au lieu de tirer régulièrement la sonnette d’alarme auprès de leur ministre de tutelle, Navin Ramgoolam, pour que le remplacement du radar en panne de Trou-aux-Cerfs figure parmi les dépenses prioritaires pour la sécurité nationale.

Les administrations, toutefois, ne travaillent pas en autarcie. Elles sont placées sous la responsabilité politique de ministres et du Premier ministre. Si Anil Bachoo, le ministre des Infrastructures publiques, a adopté depuis une semaine une posture de déni de responsabilité, Navin Ramgoolam commence à nuancer ses propos en reconnaissant que « chacun devra assumer ses responsabilités ». Le Premier ministre gagnerait à prendre la mesure de ce que cela implique toutefois. Car au vu de sa posture lors de la Private Notice Question de mardi au Parlement, Navin Ramgoolam semble prêt à utiliser des arguments politiques fumeux pour se dédouaner.

Il peut le faire, mais cela n’effacera pas le fait principal : Ramgoolam est au pouvoir depuis juillet 2005. Ses deux gouvernements successifs ont eu presque huit ans pour faire en sorte que le radar de Trou-aux-Cerfs (en panne depuis 2002) soit remplacé. Anil Bachoo, sous la direction du Premier ministre, a disposé du même temps pour étudier les plans d’aménagement du territoire et les rapports liés aux risques d’inondation afin de décider des meilleures options en matière de développement des infrastructures routières, par exemple.

Il est donc impensable que le Premier ministre puisse prétendre, à l’avenir, que la responsabilité du gouvernement n’est nullement engagée dans la mort de onze Mauriciens. S’il le fait, il donnerait alors raison à l’ancien président américain Ronald Reagan qui disait : « Government is like a baby. An alimentary canal with a big appetite at one end and no sense of responsibility at the other. » Il faudrait juste compléter la citation en la terminant par « specially during flash floods caused by climate change ! »

Publicités

3 responses to “Du sens des responsabilités

  • Lorraine lagesse

    BONJOUR et merci pour «  » Du sens de la responsabilité »
    L adage ici.// ..c est pas moi ça, LI ça…
    Ainsi ce n est le changement climatique dixit le 1er.., .qui est responsable de nos morts….
    Basta…les ponts les chemins l infrastructures se font, et les pots de vIN circulent… ».en bas ponts » …mais personne ne semble se souvenir que P Louis , surtout le water front, se trouve dans une CUVETTE…que le sous sol est gorgé d eau et qu on construit sur des marécages…
    Je ne puis que vous conseiller a tous de lire dans L EXPRESS de ce dimanche 7 avril, l article de VEL MOONIEN…. »port Louis – La Cuvette depuis 3 siècles et demi. »..
    A ton pris en compte l histoire de ce P Louis…d antan.. ? .car pour aller vers l avenir , il faut connaitre le passé…..
    Quant aux DRAINS …de PL…ils ont été bouché…pour faire de la place aux hawkers..La démolition sauvage de L ex CWA( ex Batiment DECEAN )(patrimoine du pays) ne devrait il pas permettre aux hawkers de s y installer et par le faite re ouvrir les canaux fermés …qui permettaient le drainage de l eau venant de la montagne du Pouce???
    Encore de la politique…encore une mauvaise gérance de la municipalité de PL… qui a force de faire de la politique au lieu d améliorer le sort des P Louisien… ont a ce jour causé la mort de trop de personnes…
    Le Mauricien est solidaire et les dons affluent..
    ON se demande quel est le don que fait notre 1er , qui ne sortirait UNIQUEMENT de sa poche…(trop bien garnie )…ou encore une fois compte il sur les contribuables et le secteur privé..qui ne cesse de se faire attaquer par un pauvre fou qui écrit dans un autre journal …dont le rédacteur en chef, ne pense pas que ces articles sèment la haine au lieu de créer une seule nation mauricienne….salutation LL

  • Rabin

    Merci Lorraine.
    Il y a en effet beaucoup de leçons à apprendre et retenir du bon sens d’antan. Sauf que dans la fuite en avant, au nom du « développement », on ne fait que produire du résultat qui soit d’abord visible. Cela aide à gagner des élections, croit-on. Mais ces développement TROP visibles cachent des risques invisibles, qui se matérialisent soudainement et de manière catastrophique un samedi pluvieux…

  • Lorraine lagesse

    Sans vouloir etre négative je pense que le peuple mauricien est trop un « adorateur » de tout ce qui de l argent vite fait…et que toutes les promesses faites en vues de gagner des élections comme vous le dites très justement…ont de nos jours fait perdre le sens de la résponsabilité a chacun d entre nous, ne serait ce que le manque de civisme…Pourrais je penser que le peuple n a que le gouvernement qu il mérite?? NON & NON, et il est temps de re penser nos votes aux urnes., .a la prochaine éléction…Mais qui prendra la reléve , si la condition ne doit etre que la caste comme critère pour etre un 1erM.de notre pays….?..Salutation LL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :