Match nul

Dix- neuf heures, ce samedi. Le match Manchester City-Aston Villa débute. Pour la deuxième équipe, l’enjeu est clair : gagner la partie pour espérer passer devant l’adversaire, Manchester United. On pourrait bien remplacer ces deux équipes par les deux principaux blocs politiques locaux.
Dont l’obsession « met goal » croît de jour en jour. Si les joueurs de foot exécutent toutes leurs actions devant des millions de téléspectateurs, les politiques préfèrent toutefois la discrétion que leur offrent les vestiaires sombres. Bien des choses s’y passent en ce moment…

Néanmoins, de temps à autre, nous avons la chance d’assister à un match politique joué sous les projecteurs. Ainsi, depuis le début de la semaine, on prend la mesure de ce qui peut se produire si les travaux du Parlement deviennent quotidiens. En effet, Paul Bérenger, parfois en grande forme et par moments insuffisamment sur ses gardes, a soumis le gouvernement à un feu roulant de Private Notice Questions ( PNQ). Scandale immobilier, trafic d’armes ou de bois de rose, administrations publiques. Bien des sujets polémiques sont revenus au devant de la scène grâce à ce privilège accordé au leader de l’opposition.

Le gouvernement a-t-il laissé des plumes lors de cet exercice ? Oui, malgré la fâcheuse manie de la boîte à propagande nationale à ne montrer que les passages des PNQ où le Premier ministre est à son avantage. L’opposition peut- elle espérer profiter de ces mini victoires pour obtenir un quelconque capital politique aux prochaines municipales ? Probablement pas. Tant les sujets débattus au Parlement sont finalement loin des préoccupations quotidiennes des citadins qui se rendront aux urnes le 9 décembre.

Une semaine après la présentation du Budget 2013, une autre grande opportunité de « met goal » semble également n’avoir été qu’un leurre. N’en déplaise à Xavier Duval, le fait que son Budget est un non événement se confirme de jour en jour. Kee Chong Li Kwong Wing peut choisir de sombrer dans un populisme outrancier en critiquant un « budget sans coeur » . Nita Deerpalsing et ses camarades peuvent à leur tour louer un exercice « visionnaire » . Ils auront tous tort.

À l’évidence, le Budget 2013 n’a généré aucun effet « feel good » national. Aucun bruissement susceptible de doper significativement la cote de popularité du gouvernement. Xavier Duval s’emporte en critiquant avec virulence les articles faisant état de la déception de la population ou de son manque de vision. Mais le coup de sang est futile. Le ministre des Finances a un outil pour mesurer l’impact de son budget. Le sondage exclusif l’express dimanche-DCDM Research démontre en effet que cinq Mauriciens sur dix n’en sont pas satisfaits. Tandis que seuls trois Mauriciens sur dix jugent positivement la prestation de Duval. Inutile donc de chercher les buts ici. Dans le meilleur des cas, l’opposition et le gouvernement n’auront réussi qu’un match nul.

En apparence, le match joué dans les vestiaires ces derniers jours a, lui, généré plusieurs buts. Les récents transferts en masse de l’opposition vers le gouvernement pourraient être perçus comme étant le signe d’un regain de forme et de popularité du gouvernement. Mais à bien y voir, les « buts » marqués sont loin d’être significatifs.

Si l’opposition avait accueilli à bras ouverts le menu fretin travailliste il y a quelque temps, le gouvernement ne fait que rappeler en son sein ses brebis égarées. Qui ne font que démontrer leur lamentable capacité à ravaler leur amour- propre pour aller là où leurs intérêts immédiats les mènent. L’opposition ne perd rien en abandonnant de tels oiseaux migrateurs. Le gouvernement ne fait, lui, que les accueillir pour des raisons tactiques en attendant de mieux les éjecter. Ce moment viendra.

20 h 45 toujours ce samedi. Manchester City a remporté son match par un 5- 0 sans appel. Avec aussi peu de buts politiques marqués de part et d’autre, il est difficile d’envisager le même score, dans un sens comme dans l’autre, le 9 décembre prochain. Mais comme un match de foot… et politique se joue jusqu’à la dernière seconde, laissons les partis s’obséder. Met goal…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :