Capitaine Yo-yo

Mon édito du jour sur Radio One est consacré à Capitaine Yo-yo. C’est à dire au patron du MMM…dont les amours et désamours politiques sont très changeantes en ce moment…

Capitaine Yo-yo

Version texte

Une année lumière. Ceux qui n’ont pas quelques notions de physique ne sauront peut être pas que c’est la distance que parcourt la lumière en 365 jours. Rapportée en kilomètres, cela donne…un peu moins de 9500 milliards de kilomètres.

Voici donc la distance astronomique qui sépare le MMM du MSM. Comme vous le savez, c’est Paul Bérenger qui a fait cette surprenante révélation ce samedi.

Mais ce qui est encore plus étonnant, c’est la vitesse à laquelle le vaisseau mauve du capitaine Bérenger peut s’éloigner du navire en perdition du moussaillon Pravind Jugnauth.

On entend déjà les cyniques rappeler, qu’il y a encore quelques semaines, les deux frères étaient très à l’aise ensemble. Ils s’étaient même fait un devoir de se rencontrer chaque semaine… histoire de raffermir les liens et rattraper le temps perdu.

Puis, tout a été gâché par ces tractations d’alliance…qui, bien entendu, n’ont jamais existé officiellement !  Elles ont à telle point été hypothétiques qu’un hebdomadaire habituellement très au fait de « all things purple »…a expliqué, ce weekend…que les prétentions de Pravind Jugnauth plombent une possible alliance MSM/MMM.

Alors que dans le même article, l’analyste politique rappelle que Bérenger dit ne pas avoir discuté d’alliance avec son ti frère jusqu’ici !!!

Ceux qui sont encore plus cyniques prétendront que les pointes de vitesse du vaisseau mauve ont été enregistrées grâce à un carburant particulier nommé « Gentillesses ». Navin Ramgoolam en aurait généreusement abreuvé le vaisseau mauve ces derniers temps.

En effet, le Premier ministre n’a pas manqué de souligner la culture politique de Bérenger récemment. Ni de louer ses qualités d’opposant. Samedi dernier, Ramgoolam n’a pas non plus proféré un seul mot de travers à l’encontre de son opposant politique. Quel cœur ne fondrait pas face à ce flot de délicates attentions ? Mais bon, le pragmatisme nous commande un retour à la réalité.

Trêve de romantisme donc. Il n’y a jamais eu de sentiments fraternels entre les prétendus frangins. Ni de délicates attentions lancées gratuitement par Ramgoolam. Trêve de science fiction aussi. Il n’y a pas de capitaine Bérenger et encore moins de vaisseau mauve qui se déplace à la vitesse de la lumière.

Il y a seulement un leader politique qui, à sa retraite, devrait penser à se reconvertir …en professionnel du yo-yo !

Publicités

One response to “Capitaine Yo-yo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :