Vertement manipulés ?

Il peut être un véritable sphinx quand cela l’arrange. Puis se transformer en conteur volubile l’instant d’après. Ce jeudi, on a plutôt eu droit à la version « bavard » de Navin Ramgoolam lors des célébrations du Nouvel An tamoul. Mais les confidences du Premier ministre n’ont rien eu de rassurant. En évoquant le projet de centrale à charbon CT Power – mis au placard en janvier –, Ramgoolam laisse entendre que son gouvernement a pu être manipulé sur ce dossier.

Candide, le Premier ministre a d’abord expliqué avoir été « surpris du contenu » du rapport de Joël de Rosnay sur la question. L’expert en développement durable a en effet conclu que la centrale CT Power pourrait faire courir de réels risques au pays. N’en démordant pas, Ramgoolam a ensuite avoué qu’on lui avait fait comprendre que le rapport avait pu être manipulé. C’est ce qui justifierait, selon lui, le réexamen du dossier CT Power.

Cet aveu n’a rien d’anodin, il est même d’une extrême gravité. Car il nous conduit à nous poser une série de questions. Est-ce que le Premier ministre implique que c’est son conseiller Joël de Rosnay qui aurait pu « manipuler » le rapport ? Si c’était le cas, à qui aurait profité cette présumée « manipulation » ? Si ce n’est pas l’expert franco-mauricien qui est en cause, qui a faussé les conclusions du rapport ? Enfin, si c’est sur la base de ce rapport que le gouvernement a enterré le projet CT Power en janvier, peut-on conclure que d’autres décisions du gouvernement ont pu être prises à partir d’études elles aussi manipulées ?

Les citoyens du pays ne doivent ni plus ni moins attendre du Premier ministre qu’il initie toutes les procédures administratives et juridiques afin de vérifier si le rapport sur la centrale à charbon a été manipulé ou non. Si une quelconque irrégularité était avérée, nous devrions également exiger du Premier ministre qu’il utilise toutes les prérogatives à sa disposition pour situer les responsabilités dans cette affaire.

Il y a moins d’un mois, Navin Ramgoolam disait sa défiance envers ces experts « qui n’ont pas forcément raison » . Il sait probablement de quoi il parle. Car ce sont, par exemple, eux qui ont cornaqué le gouvernement au moment de la signature des accords d’achat d’électricité aux « Independent Power Producers » ( IPP). Or, ce n’est qu’une dizaine d’années après la signature des deals que Ramgoolam a personnellement laissé entendre que ceux- ci se montraient trop favorables aux IPP.

Il est probablement un peu tard pour modifier fondamentalement les clauses de ces contrats dont l’intégrité sera efficacement défendue et protégée devant nos tribunaux. Toutefois, nous pouvons encore nous intéresser aux autres mégaprojets qui n’ont pas encore abouti. Mais qui auront potentiellement un important impact environnemental. Nous devons nous demander si nous avons bien reçu des avis d’experts « non manipulés » sur la zone économique de Jin Fei et le « mégaprojet » Neotown.

Ces questions méritent d’être posées maintenant, c’està- dire à la veille du déclenchement d’une vaste campagne de consultation et de conscientisation organisée par le ministère de l’Environnement, dans le cadre de l’élaboration d’une « integrated national policy » en matière de développement durable. C’est ce que préconise le Livre blanc sur Maurice Ile Durable ( MID) adopté par le Conseil des ministres, ce vendredi.

MID est un projet trop important pour qu’on en jette les bases réelles à partir de rapports « manipulés » . Dans le Livre blanc, l’élément « government committment » apparaît comme l’un des ingrédients les plus importants pour la réussite du projet MID. Il est temps que le gouvernement et le Premier ministre en fassent la démonstration en expliquant à la population – étude à l’appui – si nous avons été ou non vertement manipulés par les promoteurs des projets Jin Fei et Neotown.

D’autres commentaires sur cet édito

Publicités

4 responses to “Vertement manipulés ?

  • Mauritius Blog List

    N’est-ce pas un ‘own goal’ politique d’avouer qu’il est un premier ministre manipule? Plus serieusement, pourquoi navine se lance dans une rhetorique communale ouverte maintenant, un an apres les elections? Surtout que cette rangaine communale lui sera probablement defavorable pour les municipales.

  • Natia Ke Beta

    C’est vraiment agréable de voir que Navin Ramgoolam a inventé une nouvelle stratégie politique, mais malheureusement cela ne fonctionne pas.

    Il ainsi que quelques autres croient que les rapports d’experts ont été manipulés. Pendant un moment, oublier qu’il est un ministre. Il est juste un médecin. Maintenant, il semble vraiment drôle quand un médecin donne son avis sur une centrale au charbon, tout en allant à l’encontre d’un expert en environnement.

    Les choses vont vraiment mal quand les gens vont à l’encontre des conseils des experts. Et le pays n’est pas vraiment une démocratie quand seulement les conseils du premier ministre sont considérés.

    En plus, les plans sont pathétiques si elles ne sont pas suivies. Pour l’instant, Maurice Ile Durable est quelque chose que sur le papier et si ces choses se poursuivent, il va à la poubelle.

  • Rabin

    Tout à fait. C’est bien un own goal…
    Ce n’était pas le sujet de l’édito mais en effet d’autres questions se posent. Notamment…
    1. Est-ce la qu’une parade du Premier ministre pour réexaminer le dossier CT Power ? En d’autres mots, ne sommes nous pas, nous les citoyens, manipulés dans cette affaire ?
    2. Le Premier ministre en insistant qu’il y a du Asian and Indian bashing dans l’air n’a-t-il pas donné aux organisations socioculturelles un bâton pour se faire battre? Ce serait consternant qu’il suffise qu’un groupement vienne dire que tel promoteur ou investisseur est victime de  » bashing  » pour que le PM, soucieux de ne pas se déjuger…accoure à son secours !

  • Rabin

    J’ai consulté en partie le Livre blanc. J’ai également eu l’occasion d’être briefé en détail sur l’organisation du « Grenelle de l’environnement » Mauricien par l’un des experts chargés de mettre en place le projet appelé MID 5E : Energie, Education, Environnement, Emploi, Egalité

    J’ai trouvé que tout cela était très intéressant et ambitieux pour peu que tout ce projet soit porté par une réelle et forte volonté politique… de nul autre que Ramgoolam lui-même. Or le responsable de ce projet m’avouait, il y a de cela quelques semaines, qu’il cherchait en vain à obtenir un rendez-vous avec le PM afin de lui expliquer pourquoi il fallait qu’il s’implique personnellement…

    Sans le « drive » au plus haut niveau, je pense également que MID ira à la poubelle…ou alors qu’on ne mettra en place qu’une version du pauvre de MID…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :