Le bon élève

C’est le propre des chefs politiques que d’être trahis et de trahir eux-mêmes. Navin Ramgoolam n’échappe pas à la règle. Mais son problème, c’est d’avoir érigé la méfiance et l’obsession de déjouer toute velléité (avérée ou fantasmée) de trahison comme méthode de gestion de son conseil des ministres. Mon édito du jour était consacré au feuilleton Sithanen. Une fois n’est pas coutume…

Le bon élève

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :