Taxons l’hypocrisie!

L’édito du jour sur Radio One autour de la National Residential Property Tax (la taxe immobilière nationale)

Taxons l’hypocrisie!

Publicités

5 responses to “Taxons l’hypocrisie!

  • Amilcar

    Tout juste!!! Enta senn dan vid! enfin on a l’habitude en même temps… mais c’est juste ridicule d’en arriver là. Je veux dire qu’un tel raisonnement archaïque soulève un « débat »!

    Et puis bon bein ils sont un peu tous des vendus, zot versyon sanze en fonksyon zot lintere!

  • Bruno

    Mwa mo dir aboli NRPT ek introduir tax rural (council tax) la direct! Pa bizin pass a travers NRPT pou collecter l’argent pou service ramassage ordure, street lighting, distribution poubelle …

  • Rabin

    C’est un point de vue personnel…je n’aime pas les distinctions entre l’ile Maurice rurale et urbaine. L’ile Maurice des riches et celle des pauvres. L’un des principes de toute république est celle de l’égalité devant l’impôt. A ce titre une taxe immobilière NATIONALE est bien ce qui convient… peu importe comment l’argent récoltée de cette taxe est utilisée.

  • Bruno

    Dans ce cas, pourquoi taxer les habitants urbains et les laisser deduire cette taxe de la NRPT dans la feuille d’impot nationale? Faisons comme d’autres pays: si le transport des ordures coute plus cher a Souillac qu’a Moka, les habitants de Souillac doivent payer leur council tax plus cher. Il faut une taxe pour chaque council et municipalite, avec un taux fixe par le conseil de district, ou municipalite, sans aucune intervention du gouvernement central.

    A Maurice, le terme a utiliser est bien tax rurale, parceque les habitants des villes payent une taxe municipale, et les habitants de villages ne payent pas de council taxes.

    Un taxe immmobiliere nationale (a etre reverser au local councils par le gouvernement central) est une forme de main-mise par le gouvernement central sur les local governments, et donc, devient un instrument anti-democratique. A moins que la taxe n’est qu’une forme de tax sur la richesse, qui est reversé dans les hopitaux, ecoles, et reseaux routiers du pays.

  • Rabin

    Je reste sur le premier principe républicain. Il ne peut y avoir deux sortes de taxes dépendant de là où l’on habite. Une taxe rurale et une taxe urbaine, c’est contre ce principe, une taxe nationale, non.

    Ce qui demande à être amélioré, c’est vrai, c’est l’utilisation des fonds de la NRPT. A mon avis, on devrait abolir la taxe municipale pour ne garder qu’une NRPT nationale. Dont les recettes seraient intégralement reversées aux collectivités territoriales (municipalités et district councils) au pro rata du nombre d’habitants sur leurs territoires respectifs. Avec (et c’est très important) une liste précise d’objectifs et de services essentiels à être financés par l’argent de la NRPT.

    La question de la mainmise du pouvoir sur les collectivités territoriales est rhétorique. En l’état actuel, la Local Governement Act n’accorde aucun pouvoir aux maires et présidents de district councils. Le contrôle du gouvernement, et du parti au pouvoir, étant total sur eux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :