Révélations

Une tempête dans un verre d’eau. Si c’est votre opinion sur la révélation du travailleur social, Ally Lazer, vous avez peut-être raison. D’ailleurs, « l’express-dimanche » consacre sa couverture cette semaine à démontrer pourquoi Paul Bérenger n’est pas en danger de mort. D’ordinaire, à la suite d’un drame ou de la disparition d’une personnalité, il est de bon ton de se demander « à qui profite le crime ?» Le coup d’éclat d’Ally Lazer appelle, lui, une autre question : « A qui profite la révélation ? »

Paradoxalement, elle arrange d’abord le tandem Paul Bérenger-Navin Ramgoolam. Ils doivent tous deux une fière chandelle au travailleur social de Plaine-Verte. En effet, depuis des semaines, les deux plus importants acteurs politiques du pays se parlent par personnes interposées. Bérenger a même dit ne pas aller à certaines manifestations, de peur que sa présence aux côtés de Navin Ramgoolam ne soit « interprétée » comme un rapprochement. Loin des foules, loin des objectifs, la rencontre a donc eu lieu ce jeudi. Selon Bérenger, il a été question de tout sauf de politique. Bien évidemment, nous ne sommes pas dans l’obligation de le croire…

Ce à quoi nous pouvons croire par contre, c’est que Bérenger tire un crédit personnel de l’épisode en cours. Hier, il a rappelé qu’il en a vu d’autres durant les fameuses « années de braise. » Une posture qui lui permet d’enregistrer un bénéfice net en termes d’image. Voici donc un vieux roublard qui a failli être liquidé dans le passé. Dont le combat actuel contre « la mafia du Subutex » risque de lui coûter la vie.

Ramgoolam pourrait presque être jaloux de la bonne fortune de Bérenger. Mais il exploite aussi le ramdam à son avantage. Lui aussi joue sur l’image de celui qui décide et qui agit. Il a rapidement rencontré Bérenger. Aux Casernes Centrales, l’on confirme que le Premier ministre a demandé au Commissaire de Police de redoubler de vigilance par rapport à la sécurité du chef de l’opposition et d’accentuer la cadence des enquêtes sur le trafic du Subutex. Par la rapidité de sa réaction, Navin Ramgoolam s’est finalement assuré qu’on ne puisse pas l’accuser d’avoir réagi mollement à la déclaration de Lazer.

La liste de ceux profitant des révélations de Lazer est longue, et les associations de lutte contre la toxicomanie en font partie. En effet, certains dirigeants d’ONG œuvrant dans ce domaine n’hésitent pas à dire que les déclarations fracassantes de Lazer ont aidé à conscientiser davantage le public par rapport à la propagation du Subutex dans le pays. De quoi amener la police à redoubler d’effort pour démanteler le réseau dont les ramifications iraient de la Prison Centrale de Beau-Bassin à Paris.

On pourrait croire que la « mafia du Subutex » sort affaiblie de cette affaire. Or, c’est peut-être l’effet inverse qui s’est produit. En l’espace de deux semaines la « mafia » a réussi deux coups d’éclat, plus ou moins malgré elle. Le premier a été l’assassinat de Denis Fine par un sniper – un mode opératoire rarissime à Maurice. Et voilà qu’on la croit puissante au point d’attenter à la vie d’un leader politique de premier plan qui dénonce de manière régulière le trafic du Subutex dans le pays. Si les trafiquants avaient besoin d’une bonne publicité visant à asseoir une image impitoyable d’eux, Ally Lazer vient de la leur fournir !

Revenons finalement à celui par lequel la « révélation » est arrivée. Lazer jouit d’un certain respect de la part de ses camarades luttant contre le trafic des stupéfiants. Mais aussi sincère que soit ce travailleur social, il a accumulé au fil des années une série de dénonciations sans suite. Ses fameuses listes n’ont ni permis de démanteler des réseaux ni d’arrêter des caïds de la drogue. Il rétorque que la connivence entre flics, politiciens et mafieux explique pourquoi ses dénonciations restent sans suite.

Mais au bout de près de 10 ans d’actes manqués, on est en droit de se poser des questions. Soit Ally Lazer dit vrai. Et dans ce cas, il nous faudra conclure qu’il y a un complot généralisé à Maurice visant à protéger la mafia. Ce qui est très peu probable. Ou alors, il nous faudra nous rendre à l’évidence que Lazer, en grossissant de manière outrancière des faits ou ses soupçons, se discrédite au fil des années. Il serait dommage qu’on n’ait de lui que l’image de celui qui crie au loup. Il lui appartient de la rectifier. En agissant de manière réfléchie et non en procédant par coups d’éclats réguliers…

Publicités

2 responses to “Révélations

  • Jacques de Navacelle

    Le problème reste entier : comment se fait il que les grands patrons de la drogue ne soient toujours pas inquiétés ? personnellement je pense que c’est parcequ’avec leur immense fortune ils sont capable de se protéger et d’etre protégés au plus haut niveau. Je suis sur qu’on les croise régulièrement dans les grandes fonctions sociales, dans l’entourage des ministres et du premier ministre lui meme. Ils achètent des juges, ils prennent des avocats sans scrupules qui defendent n’importe qui du moment qu’on les paie ! Et pour couronner le tout, ils financent les campagnes electorales. Tant qu’aucun d’entre eux, que nous rencontrons dans les diners, dans les lieux de culte et qui accompagnent leurs enfants à l’école ne sera arrété, le citoyen mauricien n’aura aucune confiance ni dans la police, ni dans l’ICAC, ni dans la commission des droits de l’homme etc…

  • Stephen Naicken

    I remember the PM making some interesting comments early last year about his primary focus being the economy and that other issues would be secondary. Going into the election, he probably wants to keep it this way, as Mauritius seems to have done rather well during this period of recession in the global economy. Pushing the successful management of the economy should see him to election victory. It will be a key voting issue for those who are not voting purely on communal lines.

    For the MMM, it makes sense to stress the degradation in law and order that many Mauritians perceive to have taken place since the Alliance Sociale took power. Berenger has rightly used recent events to position himself as someone who can take on the Mafia. If the MMM can tap into the feeling of insecurity among Mauritians, it could help to increase their share of the vote. It just doesn’t make sense for the MMM to make the economy the battleground.

    In conclusion, good politics by both men. It will be interesting to see how this issue plays out.

    Mr De Navacelle’s comment (and I am assuming it to be authentic as identity is very easy to forge on the Internet) above is extremely interesting. I certainly do not hope that the tentacles of organised crime groups reach all corners of our society and institutions, but I agree entirely that greater transparency is the only way citizens can have faith. I’m just not sure how it will come about.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :