Le futur conditionnel du MMM

Le romantisme autour du passé glorieux du MMM a assez duré. Au moment où le parti de Paul Bérenger fête ses 40 ans, la ligne qui sépare ce qui est de ce qui a été est devenue ténue. Pour « construire l’avenir », les mauves doivent se défaire de leur nostalgie. Car en ce moment, le futur du MMM se conjugue au conditionnel. Pour ne pas sombrer, ce parti doit à tout prix conquérir un nouvel électorat – celui des jeunes. Or, les 18-35 ans ne connaissent pas grand-chose du MMM et du parcours de Paul Bérenger. Ils ne s’y intéressent d’ailleurs pas. Si cette rupture perdure, le MMM deviendra à terme un parti vieillot mû par les nostalgiques d’un lointain passé.

Beaucoup de membres du MMM ne seront certainement pas d’accord avec ce diagnostic. Ils nous renverront aux jeunes qui posent cette semaine en couverture de l’express-dimanche. En affirmant que c’est la preuve que le parti se rajeunit. Mais il ne suffit pas d’avoir dans les rangs un quota de jeunes. Encore faut-il déterminer si ceux-ci disposent de suffisamment de latitude pour changer le parti de l’intérieur. Et en rajeunir les idées. Nous en doutons…

On le sent très bien chez les jeunes mauves : Paul Bérenger et l’histoire du parti sont des sujets tabous. Il est impensable pour un jeune mauve de remettre en cause publiquement ou à l’interne – les programmes et stratégies actuelles ou passées du parti. Pourtant, c’est le but même du renouvellement de toute institution. Les jeunes ont pour fonction de bousculer les idées et les pratiques des anciens. Et c’est justement cette confrontation qui engendre l’évolution.

On pourrait nous rétorquer que les idées peuvent également naître de débats non conflictuels. Mais pour arriver à ce cas de figure, encore faut-il que les jeunes soient suffisamment représentés là où la stratégie et les idées du parti mûrissent. Certes, Paul Bérenger s’est assuré de la présence de beaucoup de jeunes au comité central et au bureau politique du parti. Mais les pousses mauves y font souvent de la figuration. Même problème dans la quinzaine de Commissions chargées de définir le projet politique du parti. Seules deux d’entre elles sont présidées par des jeunes. Notamment Reza Uteem et Sailendra Gokhool. Les autres étant placées sous la tutelle de vétérans ou de « jeunes » âgés de 50 ans et plus…
mmm decrypt souvenir
On n’en est pas encore à la sénilité. Par contre, le MMM sombre doucement dans la schizophrénie. Sinon comment expliquer son incapacité à tenir un discours cohérent. Le parti dit vouloir se tourner vers l’avenir. Mais cultive avec acharnement le culte du passé. La réédition du livre « L’histoire d’un combat » retraçant l’action du MMM de 1969 à 1983 en est l’illustration. Le devoir d’inventaire est utile. Il permet de mettre en perspective les actions du passé. D’en souligner les erreurs, afin de ne pas les commettre à l’avenir.

Or, le livre réédité sans mise à jour apparaît comme une vérité définitive qui n’a pas vocation à être contestée. A présenter les choses ainsi, le MMM rétrécit son auditoire. La génération qui a vécu « les années de braise » ainsi que les jeunes vraiment intéressés par la chose politique seront probablement les seuls à aller lire le livre. Les autres continueront à ignorer ce MMM prisonnier de son passé…

Pour s’en sortir sortir de son passé, il ne suffit pas non plus d’adopter de simples gimmicks modernes. Avoir un groupe de près de 3 000 membres sur facebook, twitter à tout va, et transmettre les congrès du MMM en livecast sur Internet n’aident pas vraiment à conquérir le cœur des jeunes. L’ère de la surinformation et du web 2.0 a fait vieillir l’idée de Marshall McLuhan. Le média n’est plus vraiment le message.

Il serait illusoire de croire que les jeunes, gavés de sources d’informations et de technologies, vont adhérer aux idées du MMM du seul fait que le parti leur parle dans un « langage technologique ». Pour attirer, le MMM doit recourir à davantage d’arguments de fond. Or, en ce moment, les moyens de communication sont rentrés en collision frontale avec Paul Bérenger et sa décision de mettre en œuvre « un programme fondamentalement identique à celui… défendu depuis 1969. » Une phrase à faire détaler un jeune de 25 ans en moins d’une seconde !

Tant que le MMM n’aura pas trouvé le moyen de le faire revenir, l’avenir du parti continuera à se conjuguer au conditionnel…

D’autres commentaires sur cet éditorial

Publicités

5 responses to “Le futur conditionnel du MMM

  • Bruno

    Ce serait bien si vous pouviez coller (paste) une copie de votre article dans un « discussion topic » du groupe (Facebook) du MMM. Plusieurs de mes amis, et moi même, pourront commenter en groupe sur votre réflexion. Plusieurs de vos points sont très pertinents.

    J’ai moi même été surpris par le niveau des questions de l’audience … mais je ne dirait pas plus ici. 😉

  • Bruno

    M Bhujun, vous avez commis une grosse gaffe dans l’Express Dimanche. Vous avez ecrit « Navin Ramgoolam ne rentrera pas au pays avec une photo souvenir le montrant en compagnie du président américain Barack Obama. » Faux!!!! Voici la photo Obama-Ramgoolam (intitule The genius, the douchebag and the ladies sur Twitter): http://www.flickr.com/photos/statephotos/3950135228/

  • racyn

    Bien vu Bruno. Mea culpa. Je pense toutefois que le service de communication du Premier ministre n’avait pas connaissance de cette photo. Sinon il se serait fait UN DEVOIR de nous l’envoyer. D’ailleurs cette photo n’est pas parue dans la presse cette semaine, ni aujourd’hui.

    Pour ce qui est de poster mon édito sur le MMM, je préfère vous laisser le poster vous-mêm. Je suis membre des groupes Facebook de tous nos principaux partis politique. Mais je me suis astreint une éthique personnelle…qui est de ne poster sur aucun de ces groupes. Je les lis tous, mais je n’y interviens pas.

  • Bruno

    Ok no prob, je vais le poster 😉 Vous lirez la discussion qui suivra.

    2 lol comment est-ce qu’ils ont pu rater cela … c t le hit de Twitter parmi les mauriciens hier soir. Lol

  • racyn

    Ce n’était pas un hit au bureau du Premier ministre en tout cas! Soit ils dormaient déjà…ou alors ils étaient à la fête 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :