La méthode Jeetah

Communiquer, communiquer, communiquer. Telle doit être l’obsession de tout gouvernement en temps de crise. Le ministre de la Santé, Rajesh Jeetah, semble avoir compris cet impératif. Aujourd’hui, il a invité les principaux rédacteurs en chef du pays à son bureau pour discuter de manière informelle de la situation de la Grippe A. Petite parenthèse : certains de mes confrères, surtout ceux des radios, n’ont pas daigné participer à cet exercice. C’est bien dommage. Je leur colle sans hésiter le carton rouge de la journée !

J’ai retenu une certaine sincérité dans la démarche de Jeetah. Et surtout une réelle volonté de ne pas escamoter certains faits ou cacher des réalités embarrassantes. Pour preuve, ceux assis autour de la table ont probablement pris connaissance de certaines statistiques bien avant les autres ministres du gouvernement.

Les propos tenus lors de cette réunion sont confidentiels. Mais je pense pouvoir partager quelques éléments clés ici.

D’abord, nous sommes très probablement, en ce moment même, au pic de la maladie dans le pays. Le nombre de personnes infectées devrait donc commencer à diminuer durant les jours à venir. Ensuite, la souche locale du virus est effectivement peu virulente. Du coup, des raisons précises expliquent la mort des cinq personnes officiellement décédées de la Grippe A à Maurice :

  • Certaines des victimes ont été condamnées à cause de leur première prise en charge calamiteuse par des services de soin privés.
  • Les personnes qui n’étaient pas dans les groupes a priori à risque, présentaient par ailleurs d’autres complications de santé qui les ont rendu davantage vulnérables face à la maladie. C’est notamment le cas du jeune homme décédé en fin de la semaine dernière.
Publicités

4 responses to “La méthode Jeetah

  • Ludovic

    Merci de partager cet évènement avec nous. Je pense que c’est la une bonne action de relations publiques. Vraiment déplorable que certains de tes collègues n’ont pas suivis.

    Tu n’as pas l’impression qu’on va vers des tentions entre le service médicale privé et public maintenant?

  • racyn

    En effet, des tensions sont à prévoir. C’est justement ce que j’ai dit durant la réunion. Pour qu’un début de calme survienne, il faut que le public ait l’impression que la question « is being handled sensibly and well. » Or j’ai déploré devant le ministre le fait qu’il semble y avoir des sons de cloche dissonants entre les autorités publiques de santé, les médecins privés, l’ombudsperson etc etc. Tant que le public ne verra pas une sorte de cohérence et de concertation parmi TOUS LES ACTEURS de la lutte contre la Grippe A, les gens continueront à paniquer…

  • Ludovic

    Maurice étant ce qu’elle est avec ses stéréotypes et ses préjugès les services de santé publics sont vachement handicapés vis à vis de ceux du privé en terme de crédibilité. Je crois que le ministère devrait faire en sorte de take on board la PMPA.
    J’attends voir la réaction de Mme Cziffra maintenant qui est, je le pense, une femme de conviction.

  • ashfaq

    Je pense tou simplement, qu’on devrait nous donner a tous des masques a porter ..
    quant au malheureux drame des 6 personnes jusqu’ici, je pense qu’on parle trop souvent de la pneumonie ces jours-ci..
    Hors la grippe A, attaque la personne en inculquant une pneumonie a cette personne, c’est comme sa que la grippe A tue ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :