Home: discours planétaire, action locale

L’initiative de l’agence Amadeus était excellente. C’est donc avec enthousiasme que l’express-dimanche a accepté d’être le partenaire media de l’événement. C’est-à-dire deux projections publiques (ce vendredi et samedi) du film HOME au Caudan. Le film du photo-journaliste Yann Arthus Bertrand est sorti dans 180 pays du monde le 5 juin. Et a reçu un accueil enthousiaste du public.

Lors de la projection d’aujourdhui, il m’a été demandé de présenter le film. Voici les quelques idées que j’ai partagées avec l’auditoire…

Advert 13cm x 20 cm mail

Mesdames et messieurs, chers amis bonsoir. On m’a demandé de présenter le film. A mon tour, j’ai une requête pour vous : choisissez votre camp !

Devant « Home » vous pouvez décider de vous focaliser sur le fait que l’hélicoptère qu’utilise Yann Arthus Bertrand est un engin très polluant. Penser que le réalisateur esthétise à outrance des drames écologiques effroyables. Trouver que le film parle d’une flopée de problèmes sans évoquer les solutions. En somme, vous pouvez choisir d’être cynique. En vous dire qu’on ne peut rien changer aux catastrophes planétaires qui s’annoncent.

En devenant un éco-citoyen vous pouvez, au contraire, vous informer. Reconnaître les faits avancés dans le film. La personne bien informée est souvent celle qui prend les bonnes décisions. Et qui adopte des habitudes responsables. Quels sont donc les faits ?

Ils sont inquiétants. Indiscutables. Quelques exemples…Les espèces s’éteignent désormais à un rythme 1 000 fois supérieur au rythme naturel. 1,3 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année. Depuis grosso modo la fin de la deuxième guerre mondiale, l’espèce humaine a davantage détruit la terre que durant les 200 000 années précédentes. Voici les faits.

Le défi est immense. Mais il n’est pas encore trop tard. La catastrophe est annoncée avec 10 ans d’avance. En effet, nous avons 10 ans maximum pour renverser la tendance destructrice que nous avons amorcée il y a 50 ans.

Devant l’ampleur des actions à entreprendre, on peut facilement céder au fatalisme. Mais pensez-y, la Grande Muraille de Chine ou la Pyramide de Gizeh ont ceci en commun. Leur construction a commencé avec UNE première pierre. Chaque geste responsable d’un éco-citoyen compte. Il n’est en rien anodin. Il est même crucial pour la planète.

Chers amis, l’urgence est certes planétaire. Mais l’action doit être locale et communautaire. Ce ne sont pas 1,25 millions de Mauriciens qui vont empêcher les calottes glaciaires de fondre.
Toutefois, entendons nous bien. Nous pouvons changer nos habitudes. Nous devons, à notre manière et à notre échelle, ici à Maurice, participer à la révolution verte.

Que faire ? Vous le savez déjà. Nous devons tous questionner nos habitudes. Je ne suis pas un extrémiste de l’écologie. Je ne demande pas qu’on efface toute trace de technologie et d’industrialisation. Mais certaines choses doivent changer…

Je vous balance pêle-mêle quelques questions :

Ne prenez-vous pas votre voiture un peu trop souvent même pour de courts trajets ? Le vélo qui dort dans votre garage n’a-t-il pas le double avantage de vous maintenir en bonne santé tout en ne polluant pas ? Je passe sur tout ceux, JE N’AI PAS DIT CELLES, Bravo mesdames, qui pensent que leur virilité et leur statut social sont directement proportionnel à la taille de leur…4×4 ou l’importance de la cylindrée de leur berline !

Si vous construisez votre maison, n’avez-vous pas tout à gagner en l’orientant en fonction des vents dominants ainsi que du levé et du couché du soleil? Plutôt que de dépenser une fortune pour acheter des climatiseurs et payer des factures salées à cause de leurs fortes consommations électriques ?

Votre chauffe eau au gaz est certes économique. Mais ne vaut-il pas la peine d’investir dans un chauffe-eau solaire. Qui vous fera faire d’énormes économies sur le long terme. Tout en utilisant une énergie renouvelable ?
Je poursuis…

Avez-vous déjà prêté attention au contenu de vos poubelles ? Pour prendre conscience que vous pouvez utiliser vos déchets organiques et végétaux pour faire du compost ? Utilisable ensuite dans votre jardin. Cela ne coute rien…vous aide à réduire le volume de déchets dans le pays et vous alimente en engrais gratuit!

Avez-vous bien examiné vos ampoules à la maison ? Sont-elles toutes à basse consommation. Ce qui est synonyme d’économie d’énergie…et d’argent ?

Avez-vous réalisé que consommer mauricien a des avantages « écologiques » ? Pensez-y, un pamplemousse importé a subi un traitement chimique lourd et polluant, des frais d’acheminement par camion pour ensuite se retrouver dans un bateau qui a peut-être dégazé en haute mer, et brulé des tonnes d’hydrocarbures durant sa traversée…Avez-vous réalisé qu’en consommant plutôt la mangue cueillie dans votre jardin, ou l’ananas acheté au bazaar, vous aidez la planète ?

Imprimer des emails importants au bureau ; c’est souvent essentiel. Mais vous-est-t-il apparu nécessaire d’utiliser ensuite ces feuilles comme papier brouillon ? Ou de les remettre à l’envers dans votre imprimante pour les réutiliser ? Assez de questions…

Je vais abréger cette introduction qui commence sans doute à devenir barbante. Je dois toutefois conclure en parlant de la « conscience verte » à Maurice. Elle est en développement. Mais elle est mal organisée, cacophonique. Parfois pas vraiment responsable dans sa manière de faire. Mais elle est là. Et il faut que cette conscience verte influe sur nos débats politiques et sociétaux.

Nous entrons dans une période pré-électorale. Le Mauricien étant ce qu’il est, demandera prioritairement aux politiques en campagne « qu’allez vous faire pour moi, ma famille et ma communauté. » N’oubliez pas, chers amis, cette fois, d’exiger d’eux un véritable programme environnemental. Il en va de notre intérêt à tous. Une politique étatique de l’environnement et de l’écologie sera le ciment de la « conscience verte » de nos concitoyens. Il l’aidera à se développer.

Chers amis, l’extinction de notre DODO en est le symbole ultime de l’impact néfaste de l’homme sur son environnement. Nous avons légué ce symbole à l’humanité. Mais il faut maintenant que nous léguions autre chose. Il faut que nous leur léguions de nouveaux comportements à nos enfants. Des comportements que nous aurons nous même adopté maintenant et d’urgence. Il en va cette fois-ci non pas de la survie d’une espèce de gros dindon sympathique mais de l’extinction de toute la race humaine…

Publicités

One response to “Home: discours planétaire, action locale

  • Bruno

    🙂 savez vous k’il y a encore des sceptik ki ne croient pas au global warming!!?? 🙂 enfin tout le monde ne peut pas comprendre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :