Mamé et ses petites contrariétés

Depuis le dernier post, de l’eau a coulé sous les ponts. Un budget a été présenté, un député de la majorité a tenu un langage inadmissible lors d’une réunion politique. Et Paul Bérenger, le leader du MMM a annoncé qu’il va se présenter comme candidat au poste Premier ministre lors des prochaines élections générales.

Il y aurait de quoi écrire. Toutefois, l’occasion de commenter de nouveau ces sujets reviendra bien assez vite. Je dois d’abord tenir ma promesse par rapport aux coulisses de l’interview de Rama Sithanen, le ministre des finances, paru dans l’express dimanche du 10 mai.

Le teaser qui est passé sur Radio One le vendredi précédant la parution de l’interview a fait grand bruit. Désarçonnant au passage Rama Sithanen et amenant le Premier ministre à venir redire que c’est lui qui décidera de quel portefeuille allouer à qui…

Un petit exercice anodin de promotion a fini par en froisser plus d’un. Sithanen gêné que ses propos directs, aient été diffusés, s’est désolé de n’avoir pas été prévenu qu’un enregistrement allait passer à la radio. Bon, il sait aussi bien que moi que je lui ai envoyé un SMS la veille au soir, l’informant que le teaser passera le lendemain matin. Ai-je été trop vague ? Rama Sithanen a-t-il minimisé l’effet de ses propos ? Passons…

N’empêche, l’extrait repris par Radio One a mis la concurrence en émoi. Une radio concurrente a contacté le ministre des finances pour l’inviter sur le plateau de son émission du samedi matin. Invitation que Sithanen a déclinée gentiment. Ayant en quelque sorte réservé, « l’exclusivité » de ses déclarations politiques à l’express-dimanche.

Ce refus n’a pas plu au rédacteur en chef de cette radio. Il devait rebondir sur le sujet, il a donc eu la machiavélique (mais journalistiquement bonne) idée de faire réagir le Premier ministre aux propos de Sithanen. Qui affirme qu’il sera de nouveau ministre des finances s’il est réélu et son gouvernement reconduit aux affaires.

Le moindre observateur connaissant un peu Navin Ramgoolam sait que le Premier ministre laisse rarement passer ce genre de propos. Et saute sur l’occasion pour dire qu’il est LE CHEF et que c’est dont lui qui décide. C’est exactement ce que Ramgoolam a fait quand le journaliste de cette radio lui a demandé de réagir aux propos de Sithanen.

C’était parti. D’aucuns y ont vu un affaiblissement de la position de Sithanen au sein du gouvernement. D’autres ont conclu que ce n’était qu’un rappel à l’ordre de façade. Certains, par contre, se sont engagés dans une suite de supputations et d’histoires à dormir debout. Dépendant de qui commentait l’affaire, c’était une opération de sauvetage pour aider Sithanen à préserver sa place au gouvernement. D’autres ont trouvé que c’était un timing savamment orchestré (le jour de Sitiraï Cavadee) pour démontrer que les « tamouls » (tiens donc !!!) sont fragilisés et insuffisamment reconnus dans le gouvernement. Une opération en vue d’aider le MMM. Etc etc etc…

Tout ceci ne doit pas toutefois nous éloigner du fond de l’interview. Sithanen y aborde d’importantes questions économiques et politiques. Je vous deux extraits. Le Premier concerne la question du salaire des ministres. Je ne sais pas quoi penser du long blanc de Sithanen. A-t-il longtemps hésité pour en fait ne pas m’avouer que cette mesure était déjà dans le budget? *** Ou alors s’est-il dit « tiens encore un qui parle de ca ? Faudrait peut-être que je le fasse. »

Le deuxième extrait concerne Maurice Ile Durable (MID). Je n’ai malheureusement pas pu l’inclure dans la version imprimée de l’interview. Fallait couper ! Avec cette réponse de Sithanen, on comprend bien que MID n’allait pas encore une fois être le point fort de son budget. J’espère qu’il rattrapera le coup en novembre…

***Extrait du discours du budget du 22/05/09
« Ministers salary will be reduced by Rs 10,000 per month for the period July 2009 to December 2010. »

Publicités

One response to “Mamé et ses petites contrariétés

  • Carole

    MID? c’est quoi dèjà?? Maurice idée Durable??
    En tous cas c’est comme la pomme d’amour, on le mêle à toutes les sauces et on se rendra compte que c’est important quand il n’y en aura plus, du durable…
    C’est sûr qu’il y a des arguments électoraux plus efficaces.
    Les vacances étaient bonnes au moins???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :