Car Story : de l’électronique et du larcin

Partie électronique…

Il y a quelques mois, ma malheureuse voiture décéda d’une « Total Loss » foudroyante. Ne me laissant pas démonter – mais également convaincu de la solidité de ce char – j’ai demandé qu’on me reprenne exactement la même voiture de fonction. Bon, ok, au passage, le moteur a gagné 200 cm³. Passons les détails mécaniques pour nous intéresser à l’électronique…

Cette voiture, c’est une petite merveille de technologie. Et quand l’électronique et les ordinateurs de bord gouvernent tout dans une voiture, il peut se passer des incidents quelque peu atypiques. La pub de la voiture à la télé la montre se transformant en robot faisant du breakdance. La mienne, elle m’a fait un autre cirque…en refusant de démarrer.

Après avoir cru que c’était une panne d’essence puis fait remorquer mon gros rat gris chez le concessionnaire, j’ai enfin découvert la vérité. La voiture a refusé de démarrer parce qu’elle s’est fâchée avec la clé ! En effet, la clé principale, en démarrant le moteur, émet un signal qui, décodé et mis dans le langage que vous et moi comprenons, donne : « oh ! c’est moi mon pote. Tout va bien, tu peux rouler ! »

Sauf que l’électronique ça connaît parfois des bugs. Et la clé en a eu un. Elle n’a pas émis son signal et le moteur a donc refusé de démarrer. A la concession, on m’a expliqué qu’en attendant qu’on me fasse venir une autre clé principale ( dans deux semaines), il faudra utiliser le double. Celui-ci ne paye pas de mine. Pas d’électronique embarqué. Entièrement passive, cette clé ne dit rien à l’ordinateur. Et bien évidemment l’ordi se dit « no news = good news » et démarre donc. Passons à la deuxième partie…

…Partie larcin

Au moment d’emmener ma voiture, lundi soir, le chauffeur du remorqueur (quelle ironie, c’était le même qui avait remorqué ma voiture accidentée!!!) a énormément insisté pour que j’y enlève le gros de mes affaires. Il ne voulait pas que je laisse traîner mes savates dans le coffre, ni mes casquettes. Et encore moins mes trois cannes à pêche. Etrange, quand la voiture va à l’entretien chez le concessionnaire, les préposés à la réception insistent aussi lourdement pour qu’on enlève TOUS ses effets personnels.

J’avais déjà bien saisi pourquoi. Pour cause, j’ai eu l’agréable surprise de constater en plus d’une occasion que quelques, ou des dizaines de roupies, disparaissaient systématiquement du vide poche de la voiture à chaque fois qu’elle allait à l’entretien. Bon, je me suis dis que je n’allais pas penser que le garage de ce concessionnaire est un repère de voleurs. Mais plutôt croire (naïvement) que cet argent disparu est allé sous forme de pourboire à ces merveilleux petits gars dévoués du garage.

Mais depuis hier soir je n’ai plus trop envie d’être indulgent. En rentrant chez moi après avoir récupéré la voiture, j’ai remarqué quelques détails fort fâcheux. J’entends encore Cynthia me dire, lundi soir, « tu devrais enlever le bouquin de la banquette arrière. » Je l’ai écouté au sujet de mon chapeau de cowboy . Mais stupidement, pour le bouquin, je lui ai répondu « mais non, on le laisse là. Qui me piquera mon livre ? ». Mais le bouquin sur l’humoriste Raymond Devos a bien disparu.

Il y a encore mieux ! Ouvrant le coffre, j’ai découvert avec stupeur qu’on m’avait vidé une petite boite contenant…des hameçons ! Attention, je ne parle pas de leurres pour pêcher la carangue coûtant Rs 200 pièce. Mais de petits hameçons que j’utilise quand l’envie de pêcher la vieille me démange. Cerise sur le gâteau, ce matin je découvre qu’une paire de lunettes de soleil (achetée au Jumbo pour Rs 300 je crois) a également disparu !

Ce n’est pas la valeur des objets qui importe. Ce qui m’agace et me scandalise le plus c’est qu’on vole des choses aussi anodines. Je me serai trouvé une raison si deux billets de Rs 500 ou Rs 1000 que j’aurai laissé dans la boite à gants avaient disparu. Mais là, je pense que c’est la « batchiara** attitude » à son comble. Comme quoi, chez mon concessionnaire c’est un repère de « batchiara.** »

Je compte bien faire part de ces observations au responsable du garage. J’ai d’ailleurs cherché à le joindre ce matin. Je vais bien finir par lui adresser un petit mail. Et aussi lui coller le lien de ce blog. Je vous raconterai…

** crapule

Publicités

5 responses to “Car Story : de l’électronique et du larcin

  • Bruno

    Cela vous apprendre a acheter Citroen 😛 … les japonaises sont peut etre moins confortables, mais plus solide 😛

  • Ama

    Pas si sûr!
    Un problème électronique n’a rien à voir avec la solidité… dont la citroën a indiscutablement déjà fait preuve!

  • Sachin

    Bon, vu qu’on ne s’est pas vu depuis trèèèès longtemps, je te propose un truc. Normalement je serai en vacances à Maurice l’année prochaine. Je t’invite donc à une partie de pêche, j’adore ça aussi, et qui plus est, je t’OFFRE les hameçons. Ki to dire? 😀

  • racyn

    Lol. Ti pou pli corek si to donn moi 3 ou 4 liv viel directement! 😉

  • Sachin

    3-4 liv viel? Boucou sa… ! To pou manze sa tousel? Tansion pa laisse sa dan to loto, kikene capav cokin to poisson tou. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :