L’axe de la démocratie

Pravind Ramgoolam ou Navin Jugnauth ? Nous n’arrivons plus à distinguer entre les discours des leaders du Parti travailliste (PTr) et du MSM. Tant leurs propos belliqueux voire haineux – contre la presse, et plus particulièrement « l’express », se ressemblent. Nous ne croyons pas que l’action soit concertée. Mais la similitude des propos et des attitudes de Ramgoolam et Jugnauth trahissent un pan important de leurs personnalités. Ils ne supportent pas la critique. Ils dédaignent rendre des comptes. Par ce comportement, ils démontrent qu’ils ne sont pas les démocrates qu’ils prétendent être.

Ce n’est pas une action concertée mais campagne il y a. Elle vise à décrédibiliser « l’express ». Ramgoolam aime à dire qu’un mensonge répété suffisamment de fois fini par avoir des accents de vérités. Or, lui et Pravind Jugnauth ne cessent de répéter des faussetés sur la presse. « Sa malpropte zournal ki apel l’express la », « Suiveur, démolisseur, fasciste » sont autant de mots qui sont revenus dans leurs discours récemment quand ils ont fait allusion au quotidien le plus lu du pays. C’est intolérable.

C’est inadmissible quand on pense à ce qui a suscité ces réactions rétrogrades. Ramgoolam a pris la mouche quand le rédacteur en chef de « l’express » s’est interrogé sur l’utilisation que le Premier ministre compte faire d’une majorité de trois-quarts au Parlement. Pravind Jugnauth, fidèle à lui-même, s’est répandu dans un flot d’invectives quand la nouvelle – vérifiée et vérifiable de pourparlers d’alliance MSM-MMM a été publiée.

Ces deux politiciens atteints d’un syndrome aigue de persécution sont persuadés qu’un complot visant à les décrédibiliser – même à les éliminer (politiquement) – se trame dans les couloirs de « La Sentinelle » et, dans une moindre mesure, de certains autres groupes de presse du pays. Mais ni Ramgoolam, encore moins Jugnauth n’ont semblé comprendre qu’il est du devoir de la presse de questionner, de mettre en lumière l’action des politiques. Afin de donner aux lecteurs toutes les clés pour comprendre l’actualité.

pravin-decrypt

Un Premier ministre souhaite une majorité de trois-quarts aux prochaines élections. Ce seuil fatidique permet de modifier la Constitution. Et les droits fondamentaux : vote, liberté d’expression, protection de la propriété et de la vie privée. N’est-il donc pas sain qu’on questionne le pouvoir quand il souhaite disposer d’une configuration qui pourrait lui permettre de modifier ces pans essentiels de la République ? Nous notons d’ailleurs que les dirigeants du PTr ont encore une fois choisi de rester vague hier, sur l’utilisation que Ramgoolam compterait faire de cette majorité.

Pravind Jugnauth reste également fidèle à son entêtement à croire qu’il fait l’objet d’une campagne de déstabilisation. Quand encore une fois, ce sont ses propres incohérences qui sont mises à l’indexe. Ramgoolam a répété à maintes reprises qu’il s’attend à une « opposition loyale » du MSM. Dont il a activement aidé le leader, Pravind Jugnauth, à remporter l’élection partielle de Moka-Quartier-Militaire au début du mois. Or, le lecteur n’est-il pas intéressé à savoir que le « loyal » Jugnauth n’a nullement interdit à ses lieutenants de maintenir des contacts avec le MMM en vue d’une alliance ? Bien évidemment cela intéresse le lecteur et l’électeur.

Pravind Jugnauth n’étant pas en mesure de nier avec conviction et en démocrate cette information, se réfugie dans une posture à la Mugabe. Décrète que « l’express » doit être banni. C’est à se demander si une alliance PTr-MSM, à la tête d’une majorité de trois-quarts au Parlement ne planifiera pas l’amendement de la Constitution pour brider la presse et la liberté d’expression si elle venait au pouvoir !

Elle serait bien mal inspirée. Les sondages régulièrement et de manière constante démontrent la crédibilité de la presse au yeux de la population. En août 2008, 93 % des personnes interrogées par la Sofres disaient apprécier le rôle joué par la presse à Maurice. Sur « lexpress.mu », 7 personnes sur 10 condamnent les attaques des politiques contre la presse. Ils sont près de 550 à avoir exprimé leur opinion !

Au lieu de croire que la presse n’est qu’un axe du mal, Ramgoolam et Jugnauth gagneraient à comprendre qu’en fait, ils ont affaire à l’axe de la démocratie.

D’autres commentaires sur cet éditorial

Publicités

One response to “L’axe de la démocratie

  • yumnzaynah

    Bien trouver sa caricature la!!! Et excellent article!!! Attane elections vini, lerla pou bizin la presse pou rapporte zot ban pagailles…

    Un grand salut a la decision de l’Express.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :