Tous Mauriciens ?

Un bug informatique des plus énervants m’a empêché de poster le 12 mars. Initialement, je comptais seulement poster un drapeau national et ajouter la mention « Bonne fête » en dessous. Simple, sobre…

Mais plus je passais du temps à essayer d’amener le « backoffice » de wordpress à accepter cet article, plus il me venait à l’idée qu’il y avait des choses à dire sur cette Fête de l’Indépendance.

Je partage la plupart de mes réflexions dans mon éditorial de demain. Mais il y en a une que je n’aurai pu partager avec les lecteurs de l’express-dimanche. Fin décembre 2006, à l’occasion du Festival Kreol, j’avais écrit un éditorial dont le titre était « Tous Créoles. » Par cette expression, je voulais en fait dire que Créole et Mauricien, finalement, c’étaient que la même chose.

Il y a eu deux types de réaction à cet article. La première très chaleureuse. Notamment celle de Khal Torabully et d’autres qui voyaient la une nouvelle tentative louable de définir le « Mauricianisme. »

D’autres ont, par contre, très mal pris mon analyse. A l’instar du Père Filip Fanchette. Qui ne s’est pas fait prié pour me le faire savoir. Il s’empressa de m’écrire plusieurs mails. J’avais toutefois décidé de ne pas les publier. Car j’avais considéré qu’au lieu d’élever le débat, il le rabaissait. J’ai donc gardé le silence.

Mais les mails n’ont pas cessé. Et le journal sectaire « La Voix Kreol » a pris le relais pour s’attaquer à moi et à un autre confrère de l’express. J’ai réagi. Et je vous propose ci dessous l’échange de mails entre le Père Fanchette et moi.

Ps : L’article « Tous Créoles » figure en permanence dans le top 3 des textes les plus consultés sur ce blog. C’est que le sujet doit interpeller…
Pps : Je pense que le père Fanchette ne connaît pas mon blog. Je lui ai envoyé l’adresse à l’instant. Ainsi, s’il le souhaite, il pourra réagir…

Premier mail…

Cher Monsieur,
etrange ces intellectuels mauriciens qui veulent trouver dans des dictionnaires faits hier et ailleurs des reponses, des definitions toutes faites pour etre appliquees a notre situation mauricienne. Les dictionnaires ne font que reconnaitre ce qui a …été reconnu a un certain moment et a un certain endroit par une ou des personnes de certains pays. Ils sont de nature incomplets. C’est la cas avec le sens que l’histoire et NOS luttes ont donné ici a maurice a kreol . Kan ou na pa kapav fer konfianss en map koman prozektio merkator akot greenland li osi gran ki lafrik (ki symbol pou kominote kreol dan moris!) alor ki li 15 fwa moinss, fer konfians en diktioner ki finn fer en europ li plis ki ridikil.
Quant a notre existence en tant que communaute, la preuve -par l,absence- se trouve dans la liste des fonctionnaires sur internet. Les personnes ayant votre type de nom et de prenom abondent, celles qui portent mon type de nom et de prenom se comptent sur les doigts d’une seule main. Si vous etes sincere dans votre desir de creer une nation mauricienne, j’attends votre prochain article sur cette exclusion violente dont nous SOMMES VICTIMES. les noms M. Bhunjun, les noms. pas la théeorie de ceux et celles qui beneficient de la situation. ne venez pas nou dir que nous n’avons pas les qualification necessaires » parski zot na pa apran lekol » comme l,a dit un ex ministre a des africains venus en conference et qui se demandaient ou se trouvaient les descendants des africains.
Mo dernye kestyon: kisasa sa mani ki zot enan rod defini NOU koman zot oule. Nou respekte zot e seki listwar finn fer zot. Respekte nou e apartir de la anou gete ki manier konstrir sa Moris la. Fini le tan akot nou ti pou enan komplex afirm nou. Ou pou bizin abitie ar sa si ou sinser. get dan la lit pou la zistiss ki manier sak group a son tour fin lite pou li aparet lor map koman li ete -fam, pep indizenn, omosexuels, chagossiens, quebecois. Al get ki manyer kominote eropeen tret drwa bann minorité. Si bizin nou pou fer intervenir zot e good governanss pou zot se presanss ban kompozant enn nation dan serviss piblik. zot nom zot prenom.
enan enn sel baz enn nation: inklizion, zistiss, ekite…Kan ou bann (a no koz kri kri) exkli nou depi Civil Service nou ma pa finn tann ou ditou. Aster la ki ou kone, eski ou pou less sa koum sa, eski ou ou pou kontiye soit blame the victim ou fer nou disparet dan diktiyoner ou byen ou pou montre ou volonte sa inklizion la. Mo ranvoy ou editorial raj meeterban lor la kestion. Li fin byen kompran li.
filip fanchette

« We do not know if a God is a true God or a false God
until we see what kind of world has been created
in that God’s name » Monica Sjøø

Deuxième mail…

J’ai pris une liste au hasard une des sections du ministère des infrastructures publiques publiée dans La Voix Kreol sous le titre
« Children of a lesser God, a lesser government, a lesser republic? »

hindous 80
musulmans 45
creoles 8 ( + de 30% de la population)

si c’etait
creoles 80
musulmans 45
hindous 8
voius auriez dit et fait quoi M, Bhunjun. Simplement dit « mais ils sont tous kreols, voyons, pas de difference? »

Troisième mail…

Alors M. Bhunjun, chikening out??? Mo ape atn mem la. Nou tou kreol??? fasil tap lor nou hein, bann kreol ki ape reklam nou identité.
Get enn kou pou minister ledikasyon: 175 indou, 55 mizilman, 15 kreol ki ou dir.. ou bien na pli kone ki pou dir??? get en kou pou physical education… ki sann na for ladan? Kreol kreol. Pa indou ki dir li ousi kreol pou li pran partou. 6 kreol, 45 indou, 4 mizilman, 1 sino morisien. Ala li la. na pa pou ekrir lor la? Samen ki ban ki ape dir « nou tou kreol » oule: kasiet tou sa inzistiss la. Enn nasyon konstrir lor la zistiss, pa lor baratin. filip fanchette

Ma réponse…
Cher Père,
Contrairement à ce que vous avez cru, je n’ai pas eu la volonté de « chicken out ». Au contraire, très naïvement j’ai cru que vous auriez compris, vous le sage, mon silence comme le signe de ma volonté de ne pas polémiquer et de ne pas en découdre avec vous, encore moins avec qui que ce soit d’autre.

Mon cher Père, je dois vous dire qu’encore une fois je ne vous écris pas pour polémiquer mais au contraire pour faire quelques observations. Très humblement, je vous fais d’abord remarquer que vous ne me connaissez pas. Nous nous sommes jamais rencontré. Pourtant vous vous êtes permis de me catégoriser. Et de faire référence à « mo bann ». Mais qui sont-ils ? Je me permets de vous rappeler que vous ne connaissez ni mon « background » familial, encore moins mes fréquentations. Et mes habitudes, bonnes ou mauvaises. Comment donc mon Père, avez vous aussi facilement cédé à la tentation de catégoriser ? Et de connaître ce qui m’aurait motivé à écrire l’article d’opinion qui vous a tant offusqué.

Et surtout de croire que j’ai cherché à dénigrer et amoindrir une communauté au profit d’une autre. Mon cher Père, je vous parle avec le même respect qu’avec l’Imam qui est mon voisin ou des pandits que je connais. Ou de tout autre religieux que je côtoie, et je vous assure que je n’ai voulu, dans cet article, que relever tous les éléments qui font de vous et de moi des frères. Des enfants d’une même patrie et d’une même culture.

Or, mon Père, c’est avec regret que je constate que vous avez choisi de voir et de brandir tous ce qui nous sépare au lieu de relever tous ce qui nous réuni. J’en suis profondément attristé.

Pour conclure, mon père je vais reprendre ce qu’une figure que vous connaissez à dit, il y a longtemps. Je vous tends l’autre joue. Libre à vous de m’attaquer encore si vous le souhaitez. L’article paru dans la Voix Kreol cette semaine ne m’a pas mis en colère ni m’a rendu triste.

C’est à peu près ce que j’avais à vous dire cher Père. Je ne cherche pas à polémiquer. Donc je vais m’arrêter ici et prendre congé de vous.

Très cordialement
Rabin Bhujun

Sa réponse…

Je vous remercie pour votre reponse. il ne s’agit pas de polemiquer avec moi, je dois dire que j’ai ete exaspere par tous ces articles qui au lieu de NOUS ecouter veulent nous definir. Le NOUS dont je parle ressort des chiffres que je vous ai envoyés. notre existence, notre presence prouvée par l’absence. Je me demandais si dans votre volonte de voir ce qui nous unit vous reflechirez sur l’injustice qui separe une partie de la population du reste Ministere Education: 175 hindous, 55 musulnas, 15 creoles…et c’est ainsi dans les autres ministeres. C’EST CELA LA REALITE QUE CERTAINS DES MAURICIENS ET MAURICIUENNES VIVENT » Alors de quelle fraternité parlez vous si vous refusez de voir la source et les responsables des divisions. Il n’y a pas de fraternité vraie dans ce genre d’inegalité dont mes fresres et soeurs souffrent. Je voulais savoir jusqu’ou vous iriez dans votre volonte d’unite de la nation…Il ne s’agit pas de polemiquer mais de construire sur notre realité qui a defini ce que nous sommes.
tres cordialement
filip fanchette

Publicités

4 responses to “Tous Mauriciens ?

  • Harry

    Deplorable ce genre de rhetorique de la part d’un homme d’eglise. Bravo a toi Rabin, tu as su garder la tete froide…

  • Harry

    Pourquoi est-ce qu’il ecrit ton nom ‘Bhunjun’ au lieu de Bhujun?

  • racyn

    Le Père Fanchette m’a envoyé un mail le jour où j’ai posté ce blog. En me disant que « de l’eau a coulé sous les ponts. » Preuve qu’on peut changer de position. On ne peut que s’en réjouir!

    Pour le « Bhunjun », tu sais…on a la fâcheuse manie de massacrer l’orthographe de mon nom…c’est pas bien grave. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :