Bruno Julie v/s Kendall Tang

Qui gagne si on organise un match opposant Bruno Julie à Kendall Tang ? L’express-dimanche a décidé que c’est l’industriel Kendall Tang ! Et ce choix en a surpris plus d’un. En effet, le Mauricien de l’année 2008 a pu dérouté certains d’entre vous. Surtout ceux qui croient que ce titre revenait logiquement à Bruno Julie, le premier sportif mauricien à avoir conquis une médaille olympique.

La presse réclame souvent de la transparence d’autres institutions. Il est donc logique que nous en fassions nous même preuve. Ackbar Patel, Jean Suzanne, Bert Cunnigham, Rama Sithanen, les employés du tourisme, voici quelques uns des récents Mauriciens de l’année de l’express. Pourquoi et comment les avons-nous choisis ?

Le Mauricien de l’année n’est pas nominé unilatéralement par une personne. C’est un panel composé de plusieurs journalistes et des rédacteurs en chefs de l’express et de l’express dimanche qui décide du choix. A l’issue d’âpres débats contradictoires. Chaque participant défend telle ou telle nomination, propose des arguments en faveur de son choix, soutient finalement le candidat d’un autre collègue ou bataille dur pour démontrer pourquoi un autre choix est injustifié.

Mais au delà de la méthode, il y a le raisonnement derrière la nomination. Un choix éditorial. Que ceux qui s’attendaient à voir Julie nommé homme de l’année se rassurent. Le boxeur figurait bien en haut du classement des nominés. Toutefois, face à Tang, nous avons conclu que Julie ne pouvait que perdre. Voici pourquoi…

Bruno Julie a, pendant les Jeux Olympiques, captivé l’attention de toute la Nation. Le « Mauritian Magician » a fait hurler des milliers de Mauriciens devant leurs télés. C’est le torse bombé que nous l’avons tous regardé recevoir sa médaille de bronze. Tous les titres de presse l’ont propulsé en couverture. Parlé de sa famille, de son coté bad boy, de ses hauts et de ses bas. De sa rage de vaincre et son sens du sacrifice qui l’ont menés si loin. De tout ce battage médiatique est né la capacité de Julie à inspirer des milliers de jeunes sportifs Mauriciens. Le message que nous aurions passé en nommant le boxeur l’homme de l’année aurait déjà été connu de tous depuis août !

En face de Julie, dans ce combat, se tenait l’illustre inconnu Kendall Tang. Tellement inconnu que la majorité du panel du « Mauricien de l’année », ne savait pas qui il était lors que nous l’avons proposé à la nomination ! Voila déjà une très bonne raison de le choisir…Le message de Julie avait été passé à de nombreuses reprises. Celui de Tang, bien qu’étant de première importance, était encore confidentiel dans une île Maurice qui ne saisit pas encore l’importance critique du développement durable.

Choisir Julie, c’était voler au secours d’une victoire déjà acquise. Proposer Tang, c’était tenter de convaincre en mettant sous les projecteurs le pragmatisme d’un entrepreneur visionnaire.

Quel entrepreneur ? Un industriel du textile! Un secteur qu’on dit voué, en 2009, à d’atroces convulsions causées par la crise financière internationale. « Le Mauricien de l’année » a toujours été un message qui consiste à dire «Vous faîtes du bon boulot ! Tenez bon ! » En nommant Cunningham – pourtant Canadien – Mauricien de l’année nous voulions démontrer que pour moderniser notre fonction publique, il était essentiel de faire appel à des expatriés n’ayant pas peur de donner des coups de pieds dans la fourmilière.

Quand nous avons choisi les employés du tourisme l’année dernière, nous voulions rappeler la contribution du tourisme et de ses employés dynamiques et perfectionnistes – à la bonne santé de l’économie locale. Cette année en nominant Tang, nous avons voulu dire deux choses. D’abord que tous les espoirs ne sont pas perdus dans ce secteur. Et ensuite démontrer, à travers cet entrepreneur, que les choses peuvent être faites différemment.

Mais au-delà du coté « félicitations » de l’article du mauricien de l’année, c’est le message plus global de Tang que nous avons voulu capter et rediffuser. Même si des fonds pharaoniques sont décaissés pour le développement durable. Même si des discours pleins de bon sens sont prononcés devant l’Unesco sur le sujet. Tout le concept de Maurice Ile Durable peut n’être qu’un énorme corpus de bla-bla politique et théorique. Il fallait un héraut de la cause. Un homme pont qui permette de réconcilier les grands discours avec la réalité. Kendall Tang est cet homme !

Comme un entrepreneur soucieux de dégager des profits à la fin de l’année, Tang a démontré que le développement durable n’est pas l’apanage de quelques écolos idéalistes. Il peut être pratiqué par des industriels dans un double objectif : dégager des bénéfices tout en recourant à des méthodes de production qui ne compromettent pas la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins. Nous empruntons ici à la définition la plus connue de la notion de « développement durable. »

Une seule statistique des activités de l’usine RT Knits, suffirait à en convaincre plus d’un. Grâce à l’usage extensif de panneaux solaires et une orientation étudiée de ses bâtiments, cette entreprise réalise près de 30% d’économie d’énergie. C’est du développement durable…et concret. Loin, très loin des discours d’intentions !

En présentant ce que fait Tang et ses collaborateurs, nous avons voulu démontré que d’autres secteurs: l’hôtellerie, l’immobilier ou l’industrie peuvent prétendre adopter les mêmes méthodes. Mais ne focalisons pas sur l’énergie solaire. Le message le plus global que l’on retire de l’exemple de Tang, c’est que le développement durable peut se concilier avec les impératifs économiques de l’entreprise. Que nous POUVONS DONC Y ARRIVER !

Julie avait déjà fait réaliser à beaucoup de personnes que certaines choses étaient possibles. Tang n’avait pas encore eu l’opportunité de le dire. En le nommant Mauricien de l’année, nous avons fait passer le message.

publié le 4 janvier 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :