Le Premier ministre et la presse : nouvel épisode

Le Premier ministre , Navin Ramgoolam, ne rate jamais une occasion de prendre à son compte tous les bons résultats qu’obtient le pays dans les grands classements internationaux sur la gouvernance politique ou économique. Récemment, il s’est auto-congratulé de la première place attribuée par la Fondation Mo Ibrahim en matière de bonne gouvernance en Afrique. Mais que pense Ramgoolam sur le Classement mondial de la liberté de la presse 2008 de Reporters Sans Frontières (RSF) ? Maurice y fait une chute spectaculaire en un an. Passant de la 25e à la 47e place. Des félicitations s’imposent à qui de droit. Merci Navin !

L’arrestation de journalistes durant l’année écoulée. Le long interrogatoire, par la police, d’autres confrères qui avaient osé évoquer l’état de santé du PM ont directement contribué à cette chute. L’attitude belliqueuse de Ramgoolam envers la presse et son grand attachement à la museler à l’aide d’un Media Commission Bill a sans doute fait le reste. Le PM est un homme qui nourrit des projets ambitieux. S’il veut que Maurice squatte les bas-fonds du tableau, par exemple la 151e qu’occupe actuellement le Zimbabwe, il sait quoi faire. Continuer à entretenir des relations aussi conflictuelles avec la presse. Il finira par arriver à ses fins…

publié le 26 octobre 2008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :