Deux millions d’idiots

«Une expérience inoubliable. » Voilà ce que promettent notre office du tourisme et les agences de voyages étrangères aux touristes qui souhaitent visiter l’île Maurice. Quoi qu’on en dise toutefois, le pays est et demeurera pendant longtemps encore une destination « sea, sun and sand » (SSS). À moins que… l’expérience cesse de n’être qu’inoubliable pour devenir également unique.

Sur le terrain de l’exclusivité en matière de SSS, nous sommes battus. Allez dire à un habitant de Praslin, des Bermudes ou de Cuba que Maurice abrite les plus belles plages du monde – une croyance mauricienne trop répandue – ils vous riront au nez ! Maurice ne se différencie pour l’heure que grâce à un secteur hôtelier dont les fleurons agissent en véritables ambassadeurs de l’hospitalité et du sens de l’accueil des Mauriciens. Si les touristes reviennent, c’est avant tout parce que, en plus des plages, l’accueil des Mauriciens leur a plu. On devrait plutôt préciser l’accueil dans les hôtels.

Le commentaire ne doit pas fâcher : le touriste est de plus en plus assimilé à une tirelire que l’on peut casser pour récupérer quelques sous. Celui à qui l’on fait « visiter » un mariage hindou haut en couleur moyennant paiement. Ou qui suivra du bord de la route le défilé des pèlerins de la Maha Shivaratree. Maurice cherche à paraître devant le touriste. Montrer un visage harmonieux, doux et paisible. C’est apparemment devenu un argument de vente.

Mais qu’offre Maurice dans son être, plutôt que dans le paraître ? Pas grand-chose ! Comparons notre offre à celles d’autres destinations SSS. Prenons l’Indonésie ou le Mexique. Un touriste qui visite ces pays peut avoir la chance de bronzer un jour sur les superbes plages de Bali ou de Cancun et aller visiter des temples bouddhistes millénaires ou les vestiges d’une civilisation Maya disparue le jour suivant. À Maurice, nous leur proposons de visiter le Ganga Talao, de voir quelques oiseaux ou crocos en cage. Ou d’aller se reposer dans des « spa ». Et le tour est joué ? Justement, pas du tout !

La flambée du pétrole aidant, les prix des billets d’avions sont condamnés à prendre l’ascenseur. Et l’on oublie vite, qu’à part les touristes vraiment fortunés, la plupart cherche la meilleure offre en termes de qualité prix. Alors, si une plage des Baléares ou du Maroc leur offre le même accueil et les mêmes prestations pour 300 euros de moins, ils la choisiront. Le choix peut être aussi simpliste pour une grande majorité des touristes que la réalité de leur portefeuille rappelle à l’ordre.

On a beaucoup glosé sur la manière d’étoffer l’offre touristique mauricienne. Et cette semaine un cadeau nous est tombé du ciel. Ou plutôt de l’Unesco. Avec l’Aapravasi Ghat classé au Patrimoine mondial de l’humanité. Il nous faut maintenant partager ce patrimoine et dire notre fierté d’en être les gardiens en le montrant aux touristes qui nous visiteront. Voici un supplément d’âme dont le pays a besoin.

Maurice manque cruellement de symboles architecturaux, culturels ou historiques qui reflètent la profondeur de son âme. La citadelle, dont la rénovation tarde tout le temps, continue à subir les assauts du temps. Le Fort George vieillit et se désagrège. En attendant qu’un ambitieux projet hôtelier – mis en veilleuse pour l’heure – ne le réhabilite en un premier hôtel-fort de grand standing au monde.

Et avec tout ça, il va aussi falloir trouver les montreurs d’âme du pays. Pas ces chauffeurs de taxis qui emmènent les touristes là où l’on reçoit des commissions. Mais ces « heritage guides » dont parle Vijaya Teelock. Dont on attend qu’ils parlent d’âme de Maurice avec passion aux étrangers. Les invitant à venir découvrir d’autres bouts d’âmes lors d’une prochaine visite. Car celle de Maurice est dense. Mais l’on n’arrive pas à la montrer pour l’heure.

Dans dix ans, Maurice ambitionne d’accueillir 2 millions de touristes. Et non 2 millions d’idiots. Le bronzé idiot est révolu. Il faudra leur proposer notre âme et pas que nos plages…

publié le 16 juillet 2006

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :