« Betchwa », « batiara » et consorts

L’admirable côtoie l’exécrable chez nous. Souvent, trop souvent.

À quelques jours de l’ouverture des Jeux des îles, on ne peut s’empêcher de repenser à la ferveur qui avait gagné le pays en 2003. Durant ce mois d’août, le quadricolore flottait partout. Et, à la faveur d’une victoire de l’équipe nationale de foot, on affirmait, sans arrière-pensée, sa fierté d’être Mauricien. Toutes nos différences avaient été (temporairement) oubliées. Il y a ce beau spectacle-là. Et il y a le mauvais cinéma. Auquel se livrent plusieurs groupuscules ethniques du pays en ce moment.

Depuis bientôt deux semaines, on assiste à un psychodrame. Autour d’un président de conseil de district évincé pour des raisons politiques – il faut le préciser. Mais si l’on écoute les groupuscules qui ne représentent qu’eux-mêmes, et qui ont pris fait et cause pour ce politicien, on comprend tout autre chose. Pour eux, ce changement insignifiant à la tête d’une administration régionale n’est que la manifestation d’une grande conspiration pour brider un groupe ethnique !

C’est une recette usitée dans ce pays bancal. Quand on est à court d’arguments valables pour justifier un renvoi, une défaite ou un quelconque revers, on se tourne invariablement vers un argumentaire irrationnel, et de préférence ethnique, pour tout expliquer. C’est donc parce que Bob Choolhun est un « Rajput » – une composante minoritaire de la majorité hindoue du pays – qu’il a été évincé de la présidence du conseils des districts de Moka-Flacq. Allons donc !

Certes, il ne faut pas être naïf. Chacun sait que le profil ethnique de chaque candidat à une élection générale est soigneusement soupesé avant qu’on ne lui assigne une circonscription. Mais tout n’est pas qu’une question d’ethnie non plus ! Toutefois, tout relier à ce facteur peut arranger beaucoup de monde. Des dizaines de « syndicats » ethniques ou religieux en ont profité pour asseoir leur pouvoir de nuisance ou d’intervention auprès des dirigeants politiques.

Qui osera dire aujourd’hui que la « Voice of Hindu » – qui s’est érigée en véritable groupe de défense des intérêts des hindous du pays – n’est pas devenue un interlocuteur de nos plus hauts dirigeants politique ? À force de coups d’éclats et d’interventions intempestives, tantôt pour un licenciement dans un hôtel et tantôt lors de l’expulsion d’une famille de squatters. En passant par les assemblées générales d’actionnaires d’Air Mauritius !

Le Premier ministre peut se laisser aller à quelques faiblesses par ailleurs, mais il faut reconnaître qu’il est assez hermétique aux récriminations des maîtres chanteurs des organisations ethniques. Du moins, il le dit souvent publiquement. C’est une posture qu’il faut saluer. Maurice étant ce qu’elle est, l’effet de contagion, quand on cède face aux énergumènes qui ne jurent que par l’ethnie, peut être gravissime.

Car on a alors recours à un raisonnement simpliste et dangereux. Si on fait des groupements ethniques des interlocuteurs, on crédibilise ceux qui affirment qu’être créole c’est synonyme d’exclusion automatique de la fonction publique. C’est également crédibiliser ceux qui disent que le ministre des Finances se doit d’être tamoul.

Ou encore ceux qui pensent que le Premier ministre du pays doit invariablement être un hindou « Vaish » !

Mais malheureusement, il ne suffit pas que les dirigeants politiques abandonnent le raisonnement ethnique. Il faut aussi que ceux qui les élisent, nous tous, acceptions d’en faire de même. En oubliant un peu la couleur de peau, le nom de famille ou les liens de parenté de nos interlocuteurs. Pour ne s’intéresser qu’à ce qu’ils pensent, disent et font. Une bonne partie d’entre nous en est encore parfaitement… incapable !

publié le 5 aout 2007

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :